ConditionsÉducation

Le cannabis peut-il guérir le cancer?

By juin 27, 2019 octobre 3rd, 2019 No Comments

Prévalence et description du cancer

Le cancer est la principale cause de décès chez les Canadiens. Selon la Société canadienne du cancer, près d’un Canadien sur deux devrait être atteint d’un cancer au cours de sa vie, et un Canadien sur quatre devrait en mourir. En 2017, on estimait que 206 200 cas de cancer seraient diagnostiqués, et cette prévalence devrait augmenter de 80 d’ici 2030 par rapport à la prévalence enregistrée en 2005.

Le cancer est une maladie causée par une division incontrôlée de cellules anormales dans une partie du corps, avec cette prolifération cellulaire étant ce qui provoque la propagation du cancer. Certaines cellules cancéreuses ont la capacité d’échapper à une tumeur primaire et de se propager à d’autres organes, ce qui a une incidence sur leur capacité à fonctionner, ce qui peut éventuellement entraîner la mort.

Trouver un « remède » contre le cancer a été l’un des efforts médicaux les plus recherchés des XXe et XXIe siècles. Bien qu’il y ait eu de nombreux traitements et progrès médicaux qui s’avèrent pour lutter contre la maladie, il n’y a pas encore eu un remède universel qui a été découvert.

Le cannabis médical monte dans les rangs dans le discours médical entourant l’oncologie et la lutte contre le cancer. Alors que de nombreuses histoires empiriques prétendent que «le cannabis a guéri» leur cancer, il serait irresponsable pour la communauté médicale, à ce stade, de vanter le cannabis comme un remède contre le cancer. Cependant, le cannabis médical occupe une place importante dans les soins contre le cancer, tandis que les chercheurs continuent d’explorer sa capacité à combattre les tumeurs et à gérer les effets secondaires de cette maladie trop répandue.

Propriétés anticancéreuses du cannabis : ce que nous savons maintenant

La recherche émergente suggère qu’il peut y avoir des mécanismes anticancéreux contenus dans les cannabinoïdes, mais la recherche indique toujours qu’il ya plus à découvrir avant d’appeler le cannabis un «guérison» pour le cancer.

Apoptose et autophagie

Les chercheurs théorisent que le cannabis pourrait causer la « mort cellulaire », déclenchant à la fois l’apoptose et l’autophagie, où les cellules cancéreuses sont programmées pour mourir/s’autodétruire et s’autodévoriser respectivement.
Il a été démontré que le cannabis stimule l’apoptose et l’autophagie dans les cellules cancéreuses en agissant sur les récepteurs CB1 et CB2 du système endocannabinoïde. En particulier, les cannabinoïdes THC et CBD se lient aux récepteurs endocannabinoïdes, envoyant des signaux dans les systèmes corporels qui entraînent la mort cellulaire. Comme le système endocannabinoïde joue également un rôle clé dans la migration cellulaire, le cannabis agit sur les récepteurs pour ralentir ou arrêter la propagation des cellules cancéreuses, également connu sous le nom de métastes.

Une étude publiée en 2016 dans Current Oncology a examiné les propriétés antitumorales des cannabinoïdes et a constaté que « l’engagement d’une cible moléculaire (récepteurs CB1 et CB2) par une famille de médicaments sélectifs (y compris le THC et d’autres agonistes cannabinoïdes) inhibe la tumeur la croissance des modèles animaux par le biais d’un mécanisme d’action bien établi» concluant que « les cannabinoïdes induisent la mort par cellules tumorales et inhibent l’angiogenèse tumorale et l’invasion dans les modèles animaux de cancer, et il y a des indications qu’ils agissent de la même façon chez les patients glioblastome » (une forme de cancer du cerveau).

Angiogenèse

L’angiogenèse joue également un rôle dans la façon dont le cancer peut se propager dans le corps. L’angiogenèse est la formation de nouveaux vaisseaux sanguins à partir de vieux vaisseaux sanguins, qui est une partie saine et intégrale du fonctionnement normal du corps.

L’angiogenèse est également un processus qui permet aux tumeurs bénignes de devenir des cancers malins. Lorsque l’angiogenèse se produit, les cellules sont alimentées avec un approvisionnement continu en nutriments et le flux sanguin, provoquant la croissance du cancer et la propagation des tumeurs.

Il a été théorisé que le cannabis a une façon unique de distinguer les cellules saines des cellules cancéreuses parce que la croissance des vaisseaux sanguins est réglementée en partie par le système endocannabinoïde. Une étude publiée en 2007 montre que la croissance des cellules cancéreuses a été considérablement ralentie par les propriétés anti-angiogenèse du cannabis.

Une étude antérieure publiée dans le Journal of Pharmacology and Experimental Therapeutics a montré qu’après avoir traité des souris avec des doses élevées de CBD ingéré par l’orale, l’incidence du cancer a été réduite de 70 après seulement 18 jours.

Génétique du cancer

Le Dr Sean McAllister est un chercheur sur le cannabis et le cancer qui, en 2007, a publié une étude dans laquelle le CBD a été introduit comme un nouvel inhibiteur de l’expression du gène Id-1 dans les cellules agressives du cancer du sein. L’étude a posé que CBD éteint le gène Id-1, une protéine qui semble jouer un rôle majeur en tant que conducteur de cellules cancéreuses, avec cette étude proposant que CBD pourrait être un médicament anticancéreux révolutionnaire (McAllister et al, 2007).

Cannabis avec d’autres thérapies

Une étude publiée en 2014 dans Molecular Cancer Therapeutics a été la première à documenter les effets des cannabinoïdes lorsqu’ils sont utilisés avec la radiothérapie ou la radiothérapie. Des « réductions dramatiques » ont été observées dans les masses de gliome de qualité élevée, une forme mortelle de cancer du cerveau, quand le THC et le CBD ont été employés en même temps que la radiothérapie sur des souris.

Bien que ces études et toutes les études qui continuent d’émerger à ce jour sont préliminaires, la recherche montre certainement un certain degré de promesse pour le potentiel du cannabis pour aider à lutter contre le cancer avec les formes traditionnelles de traitement.

Cannabis pour soutenir les traitements contre le cancer

Apollo Cannabis Clinics soutient le développement ultérieur de la recherche sur les propriétés anticancéreuses du cannabis afin que le potentiel de cannabis sur cette maladie trop commune puisse être pleinement réalisé. D’ici là, Apollo soutient la recherche émergente que le cannabis peut aider à réduire considérablement les effets négatifs des voies traditionnelles vers le traitement du cancer, comme la chimiothérapie.

Avec des nausées et des vomissements étant un effet secondaire commun de la chimiothérapie, le cannabis a été montré pour réduire de manière significative ces effets secondaires négatifs. La douleur neuropathique est également un effet secondaire négatif courant de la chimiothérapie, où le cannabis fait l’objet de recherches en tant qu’intervention. Le cannabis est de plus en plus prescrit pour aider les gens à réduire la douleur sévère associée à cette forme de traitement du cancer.

Explorer le rôle du cannabis dans le voyage du cancer

D’autres recherches sont nécessaires dans tous les domaines médicaux, y compris le cannabis, afin de déterminer les facteurs qui constituent un « remède » contre le cancer. De nombreux activistes du cannabis ont émergé pour partager leur histoire sur la façon dont le cannabis a «guéri» leur cancer, mais malheureusement, l’ensemble de la recherche qui est disponible ne correspond pas encore aux preuves empiriques qui sont recueillies sur le cannabis et le cancer.
Apollo Cannabis Clinic est une clinique fondée sur des données probantes qui mène des recherches observationnelles sur le cannabis médical et les conditions depuis 2014.

Nous sommes ici pour soutenir ceux qui vivent avec le cancer dans leur cheminement contre le cancer en explorant comment les thérapies cannabinoïdes peuvent rendre la vie avec le cancer plus confortable. Nous encourageons tous les patients à poursuivre les approches médicales traditionnelles de leurs soins contre le cancer tout en intégrant le cannabis dans leur cheminement contre le cancer.

Contactez-nous pour discuter de la façon dont vous pouvez recevoir votre recommandation de cannabis médical d’un de nos médecins qualifiés et en apprendre davantage sur le cannabis et le cancer.

Dr. Singh

Dr. Singh

Dr. Mandeep Singh is a well established psychiatrist currently employed at Apollo Applied Research and holds the position of Director of wellness programs at Be Well Health Clinic in Toronto. His extensive and broad experience includes E.R/urgent care and outpatient psychiatric care at Trillium Health Partners as well as working with Veterans in Canada and the United States.

Get Medical Marijuana Legally to treat ADHD, Anxiety, Pain Management, Chronic Pain