Ressources

Facultés affaiblies par le Cannabis et la Conduite Automobile

By novembre 2, 2022 No Comments
Conduire prudemment. Ne roulez jamais sous l'influence.
Reading Time: 3 minutes

Qu’est-ce que le cannabis?

Le cannabis est une drogue qui provient de la plante de cannabis sativa et qui est utilisée à la fois à des fins médicales et récréatives. La plante de cannabis contient des substances chimiques appelées cannabinoïdes qui peuvent affecter les récepteurs cellulaires de notre cerveau et de notre corps. Le cannabinoïde le plus connu est le THC, qui est le composant responsable de l’effet “euphorique » ou enivrant du cannabis. L’autre cannabinoïde le plus connu est le CBD qui ne provoque aucun effet intoxicant. Il est souvent utilisé à des fins thérapeutiques. Les récepteurs cannabinoïdes naturellement présents dans notre corps sont impliqués dans la régulation de nombreuses fonctions corporelles, y compris l’activité du cerveau et du système nerveux; rythme cardiaque et tension artérielle; digestive; inflammatoire; l’activité du système immunitaire; la perception de la douleur, la reproduction; le cycle de sommeil ; la régulation du stress et de l’état émotionnel.

Quels sont les signes de facultés affaiblies par le cannabis?

L’intoxication au cannabis est davantage associée à des niveaux élevés de THC lors d’une utilisation récréative et peut avoir des signes physiques et comportementaux. Une personne sous l’influence du cannabis peut présenter des signes tels que :

Signes physiques : 

– les yeux sont rouges, larmoyants ou vitreux

– la bouche sèche ou  une respiration superficielle

– un rythme cardiaque rapide

Signes comportementaux : 

– temps de réaction retardé

– incapacité à se concentrer

– mauvaise coordination

– jugement altéré

Puis-je conduire après avoir consommé du cannabis médical?

Des études ont montré que le cannabis peut avoir un impact négatif sur la conduite, comme une diminution de la concentration et de la durée d’attention; un temps de réaction plus lent et une perception altérée du temps et de la distance. Le cannabis affecte également la capacité d’un conducteur à réagir à des événements inattendus. Cela dit, certains produits à base de cannabis médical qui ne contiennent que du CBD ne devraient produire aucune sensation d’intoxication et peuvent être pris en toute sécurité tout au long de la journée, en suivant les conseils de votre médecin. Cependant, vous ne devez jamais conduire si vous vous sentez avec des facultés affaiblies ou ressentez des effets secondaires, même si vous n’avez pris que du CBD. Comme pour tout autre médicament, il appartient au conducteur d’être pleinement conscient, éveillé, sobre et cohérent avant de prendre la décision de prendre le volant. Si, pour une raison quelconque, vous ne vous sentez pas complètement éveillé et sobre, la loi vous oblige à attendre avant de conduire.

Lois sur la conduite et le cannabis au Canada 

La loi C-46, adoptée en juin 2018, a établi de nouvelles lois et sanctions fédérales concernant la conduite sous l’influence du cannabis et d’autres drogues.

Trois nouvelles infractions ont été créées dans le Code criminel du Canada :

 – Conduire avec 2 nanogrammes (ng) mais moins de 5 ng de THC par millilitre (ml) de sang entraîne une amende de 1 000$ en tant qu’infraction criminelle sur déclaration de culpabilité par procédure sommaire.

-Conduire 5 ng ou plus de THC par ml de sang entraîne une infraction sommaire ou un acte criminel et la peine varie d’une amende de 1 000$ à un maximum de 10 ans de prison pour les récidivistes.

-Conduire avec une combinaison de 50 milligrammes (mg) d’alcool (ou plus) plus 2,5 ng (ou plus) de THC par 1 ml de sang peut également être passible d’une amende de 1 000$ jusqu’à un maximum de 10 ans de prison pour les récidivistes . 

Les consommateurs de cannabis médical ne sont pas à l’abri de l’exigence de tolérance zéro en matière de drogue. Ils peuvent encore faire face à des sanctions et à des accusations criminelles si leur capacité à conduire a été altérée.

Tests de consommation de cannabis chez les conducteurs

Si la police a des motifs raisonnables de soupçonner qu’un conducteur a de la drogue dans son corps, la police peut exiger que le conducteur remplisse un test de sobriété normalisé (SST) ou fournisse un échantillon de salive. Dans le cadre du projet de loi C-46, de nouveaux appareils d’analyse de la salive sont autorisés à être utilisés par la police. Si le conducteur échoue au test administré, la police peut alors exiger une évaluation de reconnaissance de drogue (DRE) par un agent spécialement formé ou exiger un échantillon de sang pour le test. Les dispositifs de dépistage oral sont réglés sur un seuil de 25 ng, ce qui est nettement supérieur aux limites légales de conduite. Pour échouer à ce test, un conducteur doit avoir plus de 25 ng par ml de RHC dans sa salive. Les lectures à ce niveau indiquent une utilisation très récente ou un niveau élevé de faculté affaiblie.

Comment puis-je m’assurer que je suis en sécurité au volant?

En conclusion, vous ne devriez pas conduire si vous avez consommé des produits à base de THC ou si vous vous sentez avec des facultés affaiblies de quelque manière que ce soit. Assurez-vous de reconnaître les symptômes de l’affaiblissement dû au cannabis et renseignez-vous sur le sujet. En discutant et en travaillant avec votre fournisseur de soins de santé en cannabis médical, vous pouvez suivre votre plan de traitement et être bien informé en ce qui concerne vos médicaments. Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez nous contacter pour toute question que vous avez à Support@apolloresearch.ca.

Get medical marijuana legally to treat ADHD, Anxiety, Pain Management, and More

We have reopened two of our clinics in the Toronto area for in-person appointments! If you live in the GTA, we look forward to seeing you in person. Click here to view the two clinics.

We have reopened two of our clinics in the Toronto area for in-person appointments! If you live in the GTA, we look forward to seeing you in person. Click here to view the two clinics.